Herault vacances

L'étang de Thau et la production conchylicole méditerranéenne.

Étendu sur une superficie d'environ 7500 hectares, l'étang de Thau est avant tout la plus vaste et la plus profonde lagune du littoral méditerranéen. Situé à 30 minutes de Montpellier et autrefois lié à la mer par des graus, l'étang de Thau est bordé par de magnifiques villages comme Bouzigues, Sète, Marseillan, Mèze ou encore Balaruc-les-Bains. Cette lagune trouve sa source grâce à un bassin versant de 258 km². Un cordon littoral sableux de 12 kilomètres de long niché entre le Mont St-Clair et Marseillan le sépare de la mer Méditerranée. Surnommé le jardin de la mer, c'est le deuxième pôle économique du département de l'Hérault, que ce soit sur le plan artisanal ou touristique.

l'étang de thau vu avec Google Earth

L'Étang de Thau : un lieu riche en biodiversité

L'étang de Thau renferme une diversité biologique exceptionnelle. Différentes espèces animales et végétales telles que les algues, les aigrettes gazettes, les avocettes élégantes, les échasses blanches, les flamants rouges ou encore les sternes et les mouettes sont présentes dans cette ressource naturelle. Sans oublier les Goélands d'Audouin, les Grèbes à cou noir et les Hérons garde-bœufs ainsi que sa richesse en faune marine (méduses, poissons, hippocampes…). La température clémente de la région et la qualité des eaux moyennement profondes, chaudes et au faible mouvement de l'étang de Thau favorisent la croissance de ces espèces. Pour protéger cette ressource naturelle importante contre la pollution et l'urbanisation, les autorités locales ont mis en place différentes mesures de protection.

Haut lieu de l'aquaculture de la région Languedoc-Roussillon

L'Étang de Thau est réputé pour la mytiliculture. C'est un vrai trésor pour les habitants de ses rives. Près de deux mille personnes travaillent sur des exploitations conchylicoles essentiellement familiales. C'est une activité en pleine croissance dans la région grâce à l'abondance du phytoplancton dont se nourrissent ces mollusques. Près de 600 entreprises conchylicoles se sont implantées dans la ville. Ce bassin joue également un rôle important dans l'économie locale parce que l'ostréiculture est l'une des principales activités exploitées sur cette lagune. L'élevage des huîtres sur cet étang date de l'Antiquité. Les parcs à huîtres s'étendent à perte de vue. Les coquilles d'huîtres venant de l'écloserie sont accrochées sur le Toron, une corde torsadée. La culture dure en moyenne 18 mois. Selon les chiffres, plus de 120000 tonnes d'huitres et 3 000 tonnes de moules par an y sont produites, soit 10% de la production nationale et 90 % de la production conchylicole méditerranéenne. La culture d'huîtres et de moules génère donc un chiffre d'affaires d'environ 21 millions d'euros chaque année.

Les parcs sur l'étang de thau

Qui du secteur de pêche sur l'étang de Thau ?

La pêche est également l'une des principales activités de l'étang de Thau. Cette lagune est très poissonneuse. Nombreux habitants vivent de la pêche des poissons et des coquillages tels que les palourdes, les clovisses, les loups, les daurades, les maquereaux, les aiguilles, les sardines les soles ou encore les rougets. Les pêcheurs locaux sont répartis au sein de la prud'homie de Thau et de Frontignan. Chaque année, on a pu enregistrer une production d'environ 1000 tonnes de poissons et 400 tonnes de coquillages. Près de 291 pêcheurs, dont 120 exclusifs, sont autorisés à pêcher sur l'étang de Thau. Ce secteur emploie donc 1000 personnes, avec un chiffre d'affaires annuel d'environ 10 millions d'euros. Mais, cette activité rencontre actuellement quelques difficultés liées à des exploitations abusives des ressources de l'étang effectuées par un certain nombre de personnes non professionnelles.

l'étang de thau

Étang de Thau et les ports avoisinants

La lagune de Thau est un lieu d'échanges d'un grand flux de marchandises et de produits. Elle est entourée de 6 ports de plaisance, et de 5 ports de pêche et de conchyliculture qui assurent le transport des marchandises, des passagers et des produits marins dans les villes entourant l'étang. Première escale du Canal du Midi sur l'étang de Thau, le port de Bouzigues est constitué d'un bassin de plaisance et de pêche. Il est formé par un ponton et un large quai de plus de 100 mètres de long. On y trouve 92 anneaux de plaisance et 66 anneaux réservés aux embarcations de pêche. Sète, quant à elle, possède 3 ports de plaisance (le Barrou, la Corniche, le Port à sec des Eaux Blanches) ainsi que 2 ports de pêche et de conchyliculture (Le Barrou, la Pointe Courte). Ces ports relient la ville avec le village de Mèze en traversant la partie nord-est de l'étang de Thau. Ce dernier est également desservi par les ports de plaisance et de pêche de Mèze (le Mourre Blanc) et de Marseillan. Sans oublier le port de pêche de Loupian ainsi que les ports de plaisance de Peyrade et de Balaruc-les-Bains qui bordent l'étang de Thau.